Mot de Jean-Philippe Lonfat

Accueil > Organisation > Présentation de la PDJ > Mot de Jean-Philippe Lonfat
Jean-Philippe Lonfat

Jean-Philippe Lonfat

Chef de l'enseignement du Canton du Valais

La Patrouille des Glaciers, voilà bien une course, chargée d’anecdotes et d’images, dont l’évocation seule fait déjà rêver ! Être associé à une patrouille des jeunes, c’est un peu participer à un pan de cette mythologie valaisanne de la montagne.

L’École valaisanne crée depuis longtemps un espace essentiel où les activités physiques et sportives scolaires sont favorisées et encadrées par des enseignants au bénéfice d’une formation de qualité. Les activités hors grille horaire telles que les joutes sportives, les tournois cantonaux et intercantonaux, les camps sportifs ou encore les sorties de sports de neige y occupent également une place prépondérante.

Alors qu’une décision olympique importante pour l’avenir sportif et économique de notre canton alpin va tomber ces prochains mois, l’État du Valais promeut à l’école les sports de neige pour tous et développe des structures efficientes afin que la relève cantonale et nationale allie harmonieusement formation scolaire et passion sportive. Par le biais notamment de son concept Sport-Arts-Formation, des écoles partenaires du sport et de son centre national de performance de Brigue, le Service de l’enseignement soutient l’éclosion de futurs champions, épanouis dans le monde du sport et de l’école.

Dans cette perspective, l’État du Valais se réjouit de mettre sur pied avec le soutien de l’armée, la petite sœur de la grande et prestigieuse Patrouille des Glaciers qui incarne les notions d’effort, de solidarité, de compétition et de sport dans un environnement grandiose qui permet de se confronter à la force de la montagne, mais aussi à sa beauté.

Tout en remerciant les co-organisateurs locaux et tous les bénévoles pour leur engagement, nous souhaitons plein succès à cette manifestation et encourageons vivement les élèves à participer à cette véritable fête du ski-alpinisme, en nourrissant le secret espoir de leur inoculer le virus pour cette discipline sportive.